Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox
Stéphan HALES
Tel : 09 51 82 00 00 - www.ercii.fr

La FAO usinage e-NC d\'ERCII au service de la créativité chez Bencrea-...

11/10/2012

Créée en 2007 par Benoît Pasquini pour tirer partie de ses 20 années d\'expérien...

> Lire

L\'entreprise de mécanique générale MTF met en place son réseau d\'ate...

07/12/2011

MTF fait partie des clients les plus anciens et fidèles d\'ERCII. La société fab...

> Lire

La Cristallerie de Baccarat utilise le logiciel de FAO usinage e-NC d'...

03/10/2011

L'atelier Moulerie de la Cristallerie de Baccarat attache une grande importance ...

> Lire

Logiciel CFAO usinage, fraisage 2 à 5 axes, tournage - ERCII

Ouverture et modification des modèles 3D au format NATIF Catia, NX, Creo, SolidW...

> Voir

Logiciel FAO usinage, fraisage, tournage, perçage - ERCII

De l’écran aux copeaux en quelques secondes… Augmentez le potentiel de vos ma...

> Voir

ERCII : la passion de la programmation au service de l'usinage

23/11/2016
Pour faire un bon programme de FAO usinage, il faut s'appuyer sur de solides fondations : une bonne connaissance de l'usinage et la maîtrise de la programmation. Stéphane Hales, fondateur d'ERCII et concepteur du logiciel Easymill, correspond parfaitement à ce portrait idyllique : son père, Michel Hales, était mouliste et lui a donné accès aux différentes techniques d'usinage tandis qu'il se passionnait dès son plus jeune âge pour l'informatique.


Stéphane Hales, auteur du logiciel easymill et gérant d'ERCII


Lorsqu'au début des années 80, l'entreprise familiale intègre une des premières machines à commande numérique, Il apparait de suite que ces machines ont un énorme potentiel, à condition de les faire fonctionner le plus possible, sans temps mort. La programmation sur la commande numérique de ces machines onéreuses nécessitait du temps pendant lesquelles elles n'étaient pas utilisées. De plus, les opérateurs n'étaient pas à l'abri d'erreurs de programmation qui pouvaient entraîner des bris d'outils, voire des problèmes plus graves de casse sur la machine.

« La machine à commande numérique réalisait principalement des carcasses de moules, avec des usinages simples comme des vidages de poches rectangulaires, des perçages, des taraudages ou des alésages. Ce n'étaient pas des usinages très compliqués, mais ils nécessitaient néanmoins des programmes très longs » se souvient Stéphane Hales.

Le goût pour la programmation est une chose. Encore faut-il trouver une application pour concrétiser son savoir-faire. Profitant de son expérience, Stéphane Hales décide se lancer en 1980 dans le développement d'une application de programmation assistée sur Apple II adaptée au quotidien des utilisateurs pour l’usinage des carcasses de moules. Les utilisateurs devaient renseigner des questionnaires simplifiés qui permettaient ensuite la génération du programme et son envoi sur la commande numérique de la machine via une connexion série.

Les programmeurs qui ont débuté à cette époque étaient obligés de prendre de bonnes habitudes car les performances des ordinateurs étaient bien modestes au regard des modèles actuels : la mémoire se mesurait en ko, l'affichage à l'écran était réduit (280 x 192 pixels pour l'Apple II+), etc. Les logiciels se devaient donc d'être particulièrement optimisés et les fonctions inutiles n'avaient pas leur place. Stéphane Hales a conservé de cette période ses exigences et son programme reste encore aujourd'hui capable de fonctionner sur un grand nombre d'ordinateur, même moins puissants et avec des versions de Windows variées ainsi que de piloter toutes les commandes numériques qui fonctionnent en ISO (G Codes).

Après avoir suivi des études en plasturgie, Stéphane Hales est revenu quelque temps travailler dans l'entreprise familiale qui entre-temps avait acquis de nouvelles machines à commande numérique. Le logiciel fut donc mis à jour pour intégrer les fonctionnalités apportées par ces matériels. En parallèle, l'entreprise investit dans un logiciel de CAO pour la conception des moules pour lequel Stéphane Hales réalisa quelques développements spécifiques afin de faciliter le travail du bureau d'études.

A chaque fois, sa philosophie est d'utiliser l'informatique afin de permettre aux utilisateurs d'exprimer leur savoir-faire technique sans frein. C'est ainsi que l'idée de fonder une entreprise afin de faire profiter les mécaniciens de ses programmes est apparue comme une évidence.

cycle tournage
easymill inclut les cycles de tournage les plus modernes et le pilotage les axes rotatifs axiaux et radiaux


L'occasion de franchir le pas lui a été donné lors d’une première collaboration avec la société Missler pour laquelle il prend en charge le développement du module d’érosion à fil qui sera distribué sous l’appellation de VISI-Wire. Parallèlement à sa collaboration avec Missler, Stéphane Hales fut très impressionné par Pro/ENGINEER de Parametric Technology, un logiciel qui bouleversait les habitudes de travail dans le domaine de la CFAO : « Quand j'ai vu les premières démonstrations, j'ai eu des étoiles dans les yeux. » Il décida alors de travailler pour l'entreprise américaine.

Pendant les dix années que dura la collaboration, Stéphane Hales travailla à aider les entreprises à comprendre et mettre en œuvre les logiciels Parametric Technology. Ce poste d'observation privilégié, en contact direct avec les utilisateurs aux profils variés, dans des sociétés de toutes tailles et avec leurs besoins réels a été très formateur.

L'esprit d'entreprise assisté par ordinateur

Au tournant des années 2000, Stéphane Hales est encore surpris que trop nombreuses entreprises persistent à programmer les machines directement sur la commande numérique. Depuis les balbutiements de la FAO usinage, le temps avait passé et les solutions proposées étaient nombreuses. Et pourtant : « En tant de consultant, j'ai compris les difficultés à expliquer un logiciel, aussi brillant soit-il. Etre brillant ne suffit pas. Pour être utilisé, le logiciel doit être simple à utiliser. »

La trop grande complexité d'un logiciel a principalement deux conséquences : le temps de programmation d'une pièce est plus long, mais surtout, et c'est plus sournois, « les utilisateurs préfèrent l'utiliser uniquement pour programmer des pièces compliquées. Le problème est qu'en n'utilisant pas la FAO systématiquement, ils perdent en maîtrise et son encore plus perdus à chaque utilisation. C'est pour cette raison que j'ai voulu développer un logiciel qui puisse être utilisé sans formation et surtout capable de faire gagner du temps, même pour les usinages les plus simples. »

Stéphane Hales s'est alors attelé à lister les fonctions qui lui semblaient essentielles, utilisées tous les jours et que l'on retrouve sur une majorité de pièces : usinage de trous (perçage, pointage, taraudage, alésage), usinage de poches, contournage, etc.

Les premiers clients ont été séduits par la mise à disposition du logiciel sur internet (ce n'était pas si courant en 2001) et avec la possibilité de le tester avant de l'acheter. Ces personnes avaient généralement une bonne maîtrise de l'informatique et ont su parfaitement se débrouiller grâce aux tutoriels du site. Au fil du temps, et suite aux actions commerciales mise en place par ERCII, le profil de clientèle a évolué par l'arrivée d'utilisateurs moins avertis, mais la recette demeure la même : avant l'achat, les internautes téléchargent le logiciel, le testent et parviennent à l'utiliser de manière autonome. Tout cela sans formation dans 70% des cas.

Conserver la simplicité d'utilisation

Afin de garder l'esprit du logiciel, tout en ajoutant de nouvelles fonctions, Stéphane Hales a toujours gardé la maîtrise d'œuvre de la programmation. Ce n'est qu'en passant par son filtre qu'une nouvelle fonction potentielle sera soupesée avant d'être conservée ou écartée. De même son intégration au logiciel est murement réfléchie, comme il le justifie : « Lors de l'ajout d'un nouveau cycle d'usinage dans un logiciel il est courant d'ajouter une icône avec une page spécifique pour en saisir les propriétés. On assiste ainsi couramment à une inflation du nombre d'icônes, de pages et de menus. L'utilisateur se trouve confronté à une grande complexité dans la mise en œuvre puisqu'il doit apprendre à utiliser un grand nombre de pages de saisie différentes. » Il a donc fait le choix d'avoir un nombre d'écrans limités, un nombre d’icone réduit et de privilégier la simplicité et la rapidité « parce que c’est cela qui permet de passer de l’écran aux copeaux en quelques secondes. »

Cette approche a permis à Easymill de conserver sa simplicité d'utilisation tout en intégrant progressivement le fraisage en 2 axes et demi, le filetage à la fraise, la gravure photo 3D, le tournage, l'usinage en 4-5 axes positionnés, les filets de forme en tournage, le fraisage de pignons ou de cannelures ou encore la MagicToolbar, solution de dessin assisté.

cycle fraisage
easymill gère le fraisage de 2 à 5 axes positionnés et vous permet d'aller de l'écran aux copeaux en quelques secondes


Afin de conserver la proximité du terrain nécessaire aux évolutions d'Easymill, Stéphane Hales assure encore régulièrement le support téléphonique : « Je suis ainsi en contact direct avec les remontées de terrain et je pose des questions aux utilisateurs afin de mieux comprendre l'utilisation qu'ils font du logiciel et surtout leurs besoins. Cela nous permet aussi d’avoir un taux de satisfaction client impressionnant, des clients particulièrement fidèles et surtout des informations précieuses fournies sans aucun filtre. »

ERCII distribue Easymill dans le monde entier mais la grande majorité de ses clients sont en France et dans les pays francophones limitrophes. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la clientèle n'est pas uniquement composée de PME ou TPE : la FAO Easymill a également été adoptée par de très grosses entreprises qui apprécient aussi sa simplicité et son prix. « Nous souhaitons nous développer à l’international, mais la taille de notre structure nous oblige à avancer à pas comptés, ce sera peut-être, avec le développement du logiciel, le challenge des 25 prochaines années ! » conclut-il.
Stéphan HALES
Tel : 09 51 82 00 00 - www.ercii.fr

La FAO usinage e-NC d\'ERCII au service de la créativité chez Bencrea-...

11/10/2012

Créée en 2007 par Benoît Pasquini pour tirer partie de ses 20 années d\'expérien...

> Lire

L\'entreprise de mécanique générale MTF met en place son réseau d\'ate...

07/12/2011

MTF fait partie des clients les plus anciens et fidèles d\'ERCII. La société fab...

> Lire

La Cristallerie de Baccarat utilise le logiciel de FAO usinage e-NC d'...

03/10/2011

L'atelier Moulerie de la Cristallerie de Baccarat attache une grande importance ...

> Lire

Logiciel CFAO usinage, fraisage 2 à 5 axes, tournage - ERCII

Ouverture et modification des modèles 3D au format NATIF Catia, NX, Creo, SolidW...

> Voir

Logiciel FAO usinage, fraisage, tournage, perçage - ERCII

De l’écran aux copeaux en quelques secondes… Augmentez le potentiel de vos ma...

> Voir

Nos partenaires

Delta Machines
Bystronic
Pro-Dis
Ssab - Toolox
Resato