Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2017 : une participation internationale élevée ...

12/09/2017

Du 25 au 29 septembre 2017, l'ensemble du secteur des techniques d'assemblage, d...

> Lire

Le 19e salon SCHWEISSEN & SCHNEIDEN montrera les tendances des techniq...

01/09/2017

Tous les quatre ans, les spécialistes de l'assemblage, de la séparation et du re...

> Lire

SCHWEISSEN & SCHNEIDEN : liste des exposants au 6 juillet 2013

08/07/2013

3M Deutschland GmbH - [italique]Stand 1.0 / C129[/italique][nl] A. V. SALDATURE...

> Lire

Salon SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2017 : dates et renseignements pratiques

Salon : Soudage et Coupage Lieu : Düsseldorf (Allemagne) Dates : du 25 au 29 s...

> Voir

Spécial SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2005 : le DVS dresse un bilan de la concurrence des techniques d'assemblage

01/09/2005
Depuis l'édition 2001 du salon SCHWEISSEN & SCHNEIDEN, presque tous les domaines du soudage et des procédés apparentés ont enregistré des avancées et des perfectionnements notables. Les entreprises ont mis au point de nombreuses innovations dans le domaine des appareils et des technologies de procès.

À l'origine de ces évolutions on trouve d'un côté la volonté d'augmenter la rentabilité au niveau de la production. Il en résulte de nombreux appareils et techniques d'assemblage qui autorisent un taux de mécanisation accru, permettent une vitesse de production plus importante, entraînent des économies sur les coûts de matériaux auxiliaires et améliorent la qualité des assemblages en termes de contraintes de reprise et de rebuts.

De l'autre côté, les nouvelles évolutions rendent compte des nouvelles conditions techniques obtenues. Elles découlent par exemple de l'utilisation de nouveaux matériaux et notamment de la combinaison de matériaux assurant la fonctionnalité optimale d'un composant dans le secteur respectif et évitant l'utilisation de matériaux plus coûteux.

Parmi la multiplicité des techniques d'assemblage possibles, il s'agit de déterminer les meilleures selon des critères techniques, économiques, mais aussi écologiques. De ce point de vue, les différents procédés d'assemblage sont mis en concurrence directe. Dans le domaine de la fabrication de masse et de série, choisir la bonne technique d'assemblage peut induire un gros potentiel d'économies de temps et d'argent.
v La combinaison de différents process représente une évolution notable dans le domaine de la technique d'assemblage.

Grâce aux innovations obtenues dans la technologie des capteurs, des commandes et des calculateurs, cette idée, qui n'est pas neuve, a bénéficié de nouvelles approches dans son application, débouchant sur sa mise en ?uvre au stade de la fabrication, notamment au cours des deux ou trois dernières années. La combinaison de process a même été consacrée au plan terminologique avec l'émergence d'un nouveau mot à la mode : « hybride ».

Le soudage hybride fait appel à plusieurs procédés de soudage différents dans la zone de process (le bain de fusion), générant par ce biais le cordon de soudure, lequel n'est toutefois pas une liaison hybride. Quelques exemples de procédés hybrides : le soudage hybride MIG au faisceau laser, le soudage MIG au plasma et le soudage hybride laser/plasma. L'intérêt consiste à tirer parti des avantages respectifs de chaque procédé impliqué, par exemple le soudage profond du rayon laser et l'apport énergétique plus large de l'arc, ce qui a pour effet d'augmenter à la fois la vitesse de soudage et la qualité des soudures.

Utilisées depuis longtemps dans la pratique et en constante progression, les « liaisons hybrides » résultent de l'utilisation de différents procédés d'assemblage. On citera notamment le collage/soudage par points ou le collage/clinchage. Les deux procédés sont en général effectués successivement dans la même zone d'assemblage et ne constituent pas en soi un procédé hybride. Mais le résultat est un assemblage réalisé à l'aide de deux principes fonctionnels et par là même un assemblage hybride.

Les technologies d'assemblage thermique par liaison de matière ont également donné le jour à un procédé « hermaphrodite » (moitié soudage, moitié brasage). Il s'agit en l'occurrence d'assembler des matériaux dont le point de fusion diffère sensiblement. On fait actuellement des tentatives pour assembler le titane et l'aluminium dans la construction aéronautique. La source d'énergie, un rayon laser par exemple, chauffe le bord à assembler du matériau à point de fusion plus élevé et liquéfie le matériau à point de fusion plus bas. Comme pour le brasage, on assiste à des processus de diffusion entre le matériau à point de fusion plus élevé et la masse fondue. Après solidification, on obtient dans la coupe transversale un cordon de soudure défini par une brasure à la limite avec le matériau à point de fusion plus élevé et qui forme une soudure avec métal déposé, zone de liaison et une zone affectée thermiquement sur le matériau à point de fusion plus bas.

Les exemples cités ci-dessus représentent quelques-unes des dernières tendances dans le secteur des assemblages. Les nouveaux matériaux, les nouveaux principes de conception et les nouvelles applications encouragent la concurrence entre procédés d'assemblage. Le salon international SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2005 sera placé sous le signe de cette concurrence.

Dans l'évolution future, les process d'assemblage seront au c'ur des préoccupations de rapidité et de fluidité de la production. Ils joueront un rôle exceptionnel à tous les stades de la conception et du développement, mais aussi du recyclage d'un produit, en passant par la fabrication et la réparation. Il est donc particulièrement important de poursuivre une approche systématiquement interdisciplinaire et de penser en termes de cycles de vie des produits. L'intégration des technologies d'assemblage dans la chaîne de fabrication va aller croissant. Des concepts de simulation cohérents ouvriront à ces technologies de nouveaux potentiels d'application. Les technologies de soudage et d'assemblage ont un rôle économique majeur. Elles contribuent dans une mesure importante à créer de la valeur ajoutée dans la production industrielle et ont des effets profonds sur le marché du travail.

DVS : Deutscher Verband für Schweissen und verwandte Verfahren e.V. (Insitut de soudure allemand)

SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2017 : une participation internationale élevée ...

12/09/2017

Du 25 au 29 septembre 2017, l'ensemble du secteur des techniques d'assemblage, d...

> Lire

Le 19e salon SCHWEISSEN & SCHNEIDEN montrera les tendances des techniq...

01/09/2017

Tous les quatre ans, les spécialistes de l'assemblage, de la séparation et du re...

> Lire

SCHWEISSEN & SCHNEIDEN : liste des exposants au 6 juillet 2013

08/07/2013

3M Deutschland GmbH - [italique]Stand 1.0 / C129[/italique][nl] A. V. SALDATURE...

> Lire

Salon SCHWEISSEN & SCHNEIDEN 2017 : dates et renseignements pratiques

Salon : Soudage et Coupage Lieu : Düsseldorf (Allemagne) Dates : du 25 au 29 s...

> Voir

Nos partenaires

Elumatec
Bystronic
Pro-Dis
Ssab - Toolox
Salon Emo Hanovre 2019