Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

COIL confirme ses très bon résultats 2003 et intensifie son déploiement stratégique

12/04/2004
Positionnée sur un marché durablement porteur, COIL a pour ambition de développer sa position d'acteur de référence. Sa stratégie est claire : poursuivre la conquête de ses marchés en exploitant les potentiels de croissance qu'ils recèlent et élargir l'offre de services en matières d'applications. Trois axes viennent à l'appui de cette ambition :

1. Saisir le développement du marché historique
Les avantages de l'aluminium pré-anodisé en continu en termes de qualité, d'homogénéité et de prix sont tels qu'on peut prédire avec assurance que l'aluminium anodisé en continu poursuivra son expansion à un rythme de croissance soutenu, supérieur à celui des produits laminés en aluminium qui se chiffre historiquement autour de 3% par an en Europe. Ainsi, hors impact des variations de prix de l'aluminium, Coil a pour objectif de maintenir une croissance organique moyenne sur longue période de l'ordre de 9% par an.

2. Accélérer l'effet de substitution aux produits traditionnels :
Partout dans le monde, l'aluminium anodisé remplace progressivement l'aluminium traité par des procédés concurrents, qualitativement moins performants, et d'autres matériaux comme l'inox ou l'acier. 30 ans après l'introduction de l'anodisation en continu en Europe occidentale et en Amérique du Nord, il demeure encore un potentiel important de développement des solutions offertes par la société. Cet effet de substitution est rendu encore plus possible non seulement par le développement de nouveaux traitements comme l'élargissement des gammes de couleur, l'application de collage ou la texturation, mais aussi par l'extension des synergies marketing et commerciales avec les principaux laminoirs.

3. Dupliquer le modèle économique à l'international :
L'aluminium anodisé en continu reste enfin, à ce jour, insuffisamment distribué. Il existe, par conséquent, un potentiel considérable pour une croissance organique au travers d'une gamme étendue de marchés géographiques : Europe de l'Est, Moyen-Orient, Asie, ainsi qu'en Amérique du Nord... Afin d'aborder de manière efficace l'ensemble de ces marchés, des moyens de production additionnels et délocalisés sont requis pour répondre à une demande croissante. C'est donc, dans cette perspective, que les gains de productivité réalisés sur les lignes de production existantes et l'installation d'une nouvelle ligne de production à Bernburg (Allemagne) permettront à la société de consolider sa dynamique de croissance pour les exercices à venir.

Installation d'une nouvelle ligne de production

En investissant 19,5 M' (montant subventionné à hauteur de 50 % par les collectivités locales) dans l'installation d'une nouvelle ligne de production à Bernburg en Allemagne, Coil entend augmenter sa capacité de production d'environ 40%. Compte-tenu du niveau et du type de demande actuel, cet investissement de capacité est donc vital pour la société, et est tout à fait exemplaire de l'intensification volontaire de sa stratégie de développement.

La proximité du site avec le laminoir Nachterstedt d'Alcan est un des éléments moteurs de ce projet qui contribue notamment à optimiser les prestations de la société auprès d'un de ses principaux clients. Il permettra également d'accélérer la pénétration des marchés de l'Europe de l'Est.

Coil dispose d'une expérience solide et d'un savoir-faire unique, qui faciliteront la création de cette nouvelle ligne dans des conditions de rapidité et de maîtrise des coûts. Autant d'éléments qui garantissent des niveaux de rentabilité satisfaisants à terme. Sur la base d'objectifs prudents, l'exercice 2004, qui restera globalement bénéficiaire, sera légèrement affecté par les coûts de démarrage de la nouvelle ligne de production (de l'ordre de 475 K?). Dès 2006, en revanche, Coil enregistrera le plein effet de l'investissement entrepris avec :
- un chiffre d'affaires prévisionnel de 25,4 M' en hausse de 35 % sur les 3 années à venir ;
- un EBITDA de 6,3 M' en progression de 31 % par rapport à 2003 ;
- un résultat net de 2,4 M' permettant à la société de préserver un niveau élevé de marge nette.

Ce déploiement s'appuiera par ailleurs sur une structure financière solide dans la durée. A l'horizon 2006, le ratio d'endettement net sur fonds propres, et sans tenir compte des subventions versées par les collectivités locales, devrait revenir à un niveau maîtrisé de l'ordre de 50%.

Enfin, les subventions, très généreuses, obtenues auprès du Lander de Saxe-Anhalt, permettront plus particulièrement d'atteindre un retour sur capitaux investis très acceptable dans des délais réduits. Dès 2006, le retour sur capitaux investis (EBITDA Bernburg / Immobilisations + BFR) devrait être de l'ordre de 32 %.

A propos de COIL
COIL, société belge cotée au Nouveau Marché de la Bourse de Paris depuis le 26 juin 1996, développe une ingénierie et un savoir-faire rare dans le traitement de surfaces en continu de bobines d'aluminium laminé. Ce traitement qui protège le métal par un procédé électrochimique (électrolyse) assure la pérennité et l'esthétisme de l'aluminium. L'aluminium est traité selon les demandes spécifiques des laminoirs. Prestataire de services, COIL n'achète ni ne vend d'aluminium et ne gère aucun stock. Premier intervenant sur le marché de l'aluminium pré-anodisé, COIL est présent sur de nombreux secteurs fortement demandeurs tels que le bâtiment et l'industrie qui lui confèrent une forte visibilité sur ses perspectives de croissance.