Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

Les unités de régénération d'huile de coupe DOMANGE permettent un suiv...

04/10/2006

Pour les ateliers équipés de machines dont les bacs d'arrosage sont de faible vo...

> Lire

DOMANGE élargit sa gamme Filtration Industrielle avec une nouvelle gam...

06/06/2006

Destinés spécifiquement aux usinages avec arrosage par le centre de l'outil, ces...

> Lire

Spécial MACHINE OUTIL 2006 : une nouvelle gamme de filtres à tambour, ...

20/03/2006

Cette gamme de filtres à tambour (photo) se décline ainsi :[nl] - Série OMIS : ...

> Lire

La régénération des huiles de coupe solubles et les enjeux environnementaux Ou, ne plus jeter les huiles industrielles solubles usagées, en choisissant plutôt de les régénérer !

01/06/2010
Les exigences environnementales de plus en plus contraignantes, le coût de traitement des déchets, le prix de plus en plus élevé des produits pétroliers, a amené DOMANGE à développer et à proposer, et ce, depuis plus de 10 ans déjà, des centrales et des solutions de régénération d'huile de coupe.

Les Huiles d'usinage

Deux produits au préalable différents, deviennent au final des déchets semblables : dans l'industrie mécanique il y a obligation d'utiliser des émulsions d'huiles pour refroidir et lubrifier les outils qui découpent et usinent le métal. Cette substance étant vendue sous forme d'huile avec un émulsionnant sans eau, qui malgré tout est à diluer avant l'emploi, a donné pour habitude avec le temps l'appellation de ?Huile soluble?.

Sa concentration est variable, elle est généralement comprise entre 5% et 10% environ. Ce mélange est présent dans tous les bacs de machines outils de l'industrie, et celui-ci est utilisé au niveau même de l'outil par des systèmes de pompe qui le mette sous pression pour être ensuite filtré par différents systèmes de filtration adaptés. La problématique aujourd'hui, est que ce liquide se retrouve ainsi utilisé un très grand nombre de fois et finit donc par ne plus être utilisable et polluant :
? Sur-concentration due à l'évaporation du produit
? Présence d'huiles étrangères ( huiles hydrauliques ou de glissières )
? Mauvaise filtration
? Stagnation du produit (mauvaise aération)
? Développement de bactéries et champignons (odeurs)
? Mauvais entretien de la centrale d'arrosage

Il faut alors vidanger et envoyer ce liquide soluble en destruction. Pour se faire, il n'est pas rare de voir des volumes produits pouvant atteindre jusqu'à 2000 M3 par an, et ce, sur un seul site de production ! Ainsi, lorsque le coût de destruction est estimé à 150 euros le M3, on comprend alors tout de suite quels peuvent être les enjeux économiques en la matière.

Enjeux environnementaux

L'ensemble de ces fluides peut être regroupé en deux groupes :

? Les huiles entières

Elaborées à base d'hydrocarbures, ces huiles sont des déchets liquides et font l'objet d'une collecte et d'un traitement rendu obligatoire depuis 1979 :
- Les huiles ne doivent pas être déversées directement dans les égouts, ni être brûlées.
- Les huiles doivent être récupérées et stockées dans des fûts étanches, isolés et identifiés, fermés avec couvercle et placés en rétention avant collecte et traitement par des entreprises spécialisées.
- les mélanges avec de l'eau ou tout autre déchet non huileux doivent être expressément évités.
- un bordereau de suivi des déchets dangereux (BSDD) est exigé (l'entreprise doit être en mesure de justifier leur élimination pendant 5 ans).
L'industriel ne doit pas hésiter à demander à ses fournisseurs s'ils proposent un service de reprise des huiles usagées.

? Les huiles solubles (mélange huile + eau)

Au cours de leurs utilisations, les fluides d'usinage se chargent progressivement en particules métalliques, en huile étrangères, voire en bactéries. Aussi, ces substances sont récupérées par des collecteurs agréés, selon des directives incontournables :
- Les huiles ne doivent pas être déversées directement dans les égouts ni être brûlées.
- Les huiles ne peuvent pas être traitées par une station d'épuration urbaine.
- il est recommandé de concentrer ces effluents et de les faire collecter et éliminer par des collecteurs agréés.
- Les huiles seront incinérées avec valorisation énergétique, ou subiront un traitement physico chimique complété par une épuration biologique, en centre spécialisé.

Solutions existantes sur le marché : Traitement des huiles solubles en destruction

Deux méthodes existent et sont reconnues valables par l'administration :
? Le traitement par ?incinération?. Appelée aussi ?Evapo-Incinèration?, cette méthode applique le principe suivant : si la quantité d'eau est trop importante pour autoriser l'application d'une incinèration, la teneur en huile permet de faciliter une évaporation. Aussi, un ajout de combustible s'avère tout à fait nécessaire.

? Le traitement par ?séparation? : cette seconde méthode applique une séparation par voie physico-chimique de l'huile contenue dans l'huile soluble, et ce, avec obtention d'eau purifiée si possible. Le principe du traitement est d'acidifier pour casser l'émulsion, puis de centrifuger.

Explication : les tensio-actifs anioniques perdent tout ou partie de leur efficacité en présence d'acides plus forts qu'eux. Ils deviennent alors moins solubles dans ces conditions. Ainsi, en acidifiant, chauffant et centrifugeant, l'huile est séparée avec une partie des tensio-actifs anioniques. Quand cela est possible (ex. : présence de savon), il est aussi employé la technique de précipitation du tensio-actif anionique par un sel métallique.

Il reste encore bon nombre de résidus non considérés comme polluants (ex. : eau polluée par les tensio-actifs non-ioniques, le conservateur, le colorant, ou encore le parfum), et qui sont alors envoyés en station d'épuration, car le traitement précédent n'aurait plus aucune justification.

La régénération des huiles de coupe solubles, selon Domange

Simples et économiques, les unités de régénération DOMANGE ont été conçues et fabriquées par DOMANGE pour limiter les rejets tout en maintenant la qualité du fluide utilisé dans les ateliers. De plus, ce type de centrale permet un suivi efficace et permanent des huiles de coupe en un seul point de l'usine.

Enfin, ces équipements sont particulièrement avantageux pour les machines outils dont le bac d'arrosage est de faible volume, ou encore, ne sont pas pourvus de systèmes de filtration.

Les fluides à régénérer peuvent provenir de plusieurs endroits :
? Des différents bacs de machines outils.
? Des bennes à copeaux.
? En sortie d'essoreuse à copeaux.
? En sortie de presse à copeaux.

Les fluides à régénérer sont envoyés sur la centrale par plusieurs moyens :
? Vidangeuse.
? Réseau aérien.
? Pompe de relevage.

Quel que soit le volume d'huile soluble à traiter, le système de régénération est toujours architecturé sur le même principe :
? Collecte des huiles solubles vers la centrale de régénération
? Un moyen de filtration
? Un déshuilage
? Une aération du fluide de coupe
? Un contrôle du fluide par l'utilisateur
? Un moyen de reconcentration
? Un moyen d'apport de liquide neuf
? Un moyen d'apport de bactéricide
? Un moyen d'apport de fongicide
? Un système de redistribution du fluide régénéré vers les moyens d'usinage

Avantages des centrales de régénération DOMANGE :
? Récupération et régénération de la totalité des huiles solubles.
? Un moyen de filtration efficace et adapté en fonction des besoins client.
? Un déshuilage par coalescence afin de séparer toutes les huiles étrangères présentes dans le soluble d'usinage.
? Un système d'aération du liquide de coupe empêchant le phénomène d'anaérobie de liquide de coupe.
? Un moyen de re-concentration du liquide de coupe évitant ainsi les apports d'eau pure ou de concentré pur.

Gains :
? Diminutions des achats en produits purs.
? Economie sur le coût de retraitement des rejets.
? Amélioration de la qualité des usinages.
? Amélioration des conditions de travail des opérateurs.
? Diminution des arrêts machine.
? Diminution de la consommation d'eau.
? Augmentation de la production.

Les unités de régénération d'huile de coupe DOMANGE permettent un suiv...

04/10/2006

Pour les ateliers équipés de machines dont les bacs d'arrosage sont de faible vo...

> Lire

DOMANGE élargit sa gamme Filtration Industrielle avec une nouvelle gam...

06/06/2006

Destinés spécifiquement aux usinages avec arrosage par le centre de l'outil, ces...

> Lire

Spécial MACHINE OUTIL 2006 : une nouvelle gamme de filtres à tambour, ...

20/03/2006

Cette gamme de filtres à tambour (photo) se décline ainsi :[nl] - Série OMIS : ...

> Lire