Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

Emissa et Pibomulti : une production très intégrée (2/3)

13/05/2014

Dans les ateliers d’Emissa et de Pibomulti, sont réalisées chaque année plusieur...

> Lire

Pibomulti et Emissa : le duo suisse de la machine spéciale de haute pr...

13/05/2014

[italique]Pibomulti, et plus récemment Emissa, sont liés à la volonté d’un homme...

> Lire

SIMODEC 2014 : EMISSA exposera le centre d\'usinage polyvalent Rotopal...

11/02/2014

Le Rotopal 230 est un centre d’usinage 4 axes polyvalent de très haute précision...

> Lire

Pibomulti-Emissa : l’histoire d’une reprise au vol (3/3)

13/05/2014
La création d’Emissa remonte à 1937. Dès 1946, l’entreprise commercialise la première tête multibroches pour des opérations de perçage. En 1954, arrive à son catalogue la table tournante automatique. Deux ans plus tard, sortent les premières machines de production automatiques.


Pierre Boschi, à la tête de Pibomulti et d’Emissa. Précision, innovation et productivité sont pour lui des préoccupations permanentes. (Photo Michel Laurent)


En 1962, Pierre Boschi à 20 ans. Il entre chez Emissa en tant que mécanicien de précision. Pour le constructeur, l’année 1972 marque la production en interne de la première machine à contrôle numérique.

En 1979, alors responsable montage et metteur au point SAV sur machines spéciales, Pierre Boschi quitte l’entreprise qui, selon lui, n’aborde pas l’innovation comme elle le devrait. Pierre Boschi créé alors son propre atelier de mécanique de précision qu’il baptise par la suite Pibomulti (contraction de Pierre Boschi Multi). Pendant plus d’un an, il commence à exploiter seul, les idées qu’il n’avait pu concrétiser jusqu’alors. A force de persévérance, ses innovations trouvent écho auprès des clients industriels ! Un contexte dans lequel Pibomulti se développe et s’agrandi.

Dans les années 80, Emissa se trouve dans une mauvaise passe. C’est alors que Pierre Boschi, en plein développement de Pibomulti, reprend l’entreprise en 1989. La raison de cette reprise ? « Avec Pibomulti nous avions besoin de locaux et de main d’œuvre pour faire face à la croissance des demandes », explique Pierre Boschi. Sous la dynamique de son nouveau directeur, Emissa retrouve alors l’esprit d’innovation et ne tarde pas à lancer ses premières machines à commande numérique. Ces innovations de Pibomulti font alors entrer des commandes issues de l’industrie automobile. Le début des années 2000 voit le rapprochement avec l’industrie horlogère. Arrivent en porte-feuille des clients tels que Valéo, Brembo, PSA, Rolex… « Je dois ma réussite à ceux qui mon permis de réaliser mes idées ! », reconnaît Pierre Boschi.

bureau etudes pibomulti emissa
16 ingénieurs et techniciens animent le bureau d’études commun aux deux entités. (Photo Michel Laurent)


En 2001, la décision est prise chez Emissa de produire des machines, sur la base de produits Pibomulti (têtes revolver, têtes multibroches ou angulaires), dont la première sera présentée en 2003 sur l’EMO de Milan.

Début de l'article Pibomulti et Emissa : le duo suisse de la machine spéciale de haute précision sur base standard
Deuxième partie de l'article Emissa et Pibomulti : une production très intégrée
Michel LAURENT
Michel LAURENT
Journaliste presse pro / Artiste plasticien

Emissa et Pibomulti : une production très intégrée (2/3)

13/05/2014

Dans les ateliers d’Emissa et de Pibomulti, sont réalisées chaque année plusieur...

> Lire

Pibomulti et Emissa : le duo suisse de la machine spéciale de haute pr...

13/05/2014

[italique]Pibomulti, et plus récemment Emissa, sont liés à la volonté d’un homme...

> Lire

SIMODEC 2014 : EMISSA exposera le centre d\'usinage polyvalent Rotopal...

11/02/2014

Le Rotopal 230 est un centre d’usinage 4 axes polyvalent de très haute précision...

> Lire