Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

L'UCIMU annonce une augmentation des commandes de machines outils ital...

12/05/2006

Pour Alberto Tacchella : ?ces résultats soulignent, d'une part, le dynamisme des...

> Lire

EMO MILANO 2003 : le compte à rebours vient de commencer

19/09/2003

Un mois avant son ouverture, plus de 1600 entreprises ont déjà assuré leur parti...

> Lire

A moins de quatre mois du début du salon, près de 1.600 entreprises on...

19/06/2003

Ces entreprises ont réservé une surface d'exposition, de plus de 125.000 mètres ...

> Lire

L'industrie italienne de la machine outil, des robots et des systèmes d'automation assure sa troisième place à l'échelle mondiale dans la production et l'exportation

17/07/2003
Malgré la progression décevante de la conjoncture économique internationale, en 2002, l'industrie italienne de construction de machines-outils, robots et de systèmes d'automation a renforcé sa troisième place à l'échelle mondiale aussi bien dans la production que dans l'exportation.

Néanmoins, le bilan de l'année qui vient à peine de se terminer présente bien plus de zones d'ombre que de lumière. Selon les données du bilan 2002 présentées ce matin par M. Andrea Riello, le président de UCIMU-SISTEMI PER PRODURRE, au cours de l'Assemblée annuelle des membres, la production italienne a enregistré une décroissance de 5,5 %, par rapport à 2001, ce qui a réduit la valeur à 4.378 millions d'euros.

Les exportations qui sont descendues à 1.951 millions d'euros, ce qui signifie 14,8% en moins par rapport à 2001, ont pesé sur le résultat global. Une baisse que l'on peut attribuer avant tout à la forte décroissance de la demande des marchés de l'industrie de la machine-outil comme ceux de l'Allemagne et des États-Unis, frappés plus que d'autres par le ralentissement persistant des consommations.

Par contre, les livraisons sur le marché interne sont positives avec une augmentation de 3,6% pour atteindre 2.427 millions, ce qui met en évidence la capacité des constructeurs italiens à dominer le territoire local et national, bien que, par tradition, plus de la moitié de la production made in Italy soit destinée aux marchés étrangers.

Les résultats obtenus par l'exportation sont satisfaisants sur les marchés émergeants comme la Chine, où les livraisons ont augmenté de 25% par rapport à 2001, la Pologne (+126,3%) et la Turquie (+21,4%), des résultats qui ont en partie ralenti la diminution de la demande des marchés traditionnels.

Encore une fois, les principaux débouchés de l'industrie italienne de la machine outil ont été l'Allemagne, au sommet de la liste avec 13,6% de la totalité du marché de l'exportation, la France avec 12% de la totalité des exportations, l'Espagne qui, avec sa quote-part de 11,3%, a dépassé les États-Unis qui se trouvent à la quatrième place (6,8%), suivis par la Chine (5,9%) et la Pologne (3,8%).

A la vue de ces données, M. Andrea Riello, président de UCIMU-SISTEMI PER PRODURRE, a demandé à M. Giancarlo Giorgetti, président V Commission Bilan, Trésor et Programmation de la Chambre des Députés et à M. Nicola Tognana, vice-président de la Confédération Nationale du Patronat italien, tous les deux invités à cette assemblée, de se confronter sur le sujet de la compétitivité de l'industrie manufacturière italienne.

« Le maintien de la compétitivité ? a affirmé M. Riello ? est aujourd'hui le sujet dominant et le défi réel qui touche la nation entière. Pour rester au pas avec les compétiteurs, les entrepreneurs italiens doivent trouver une manière pour remédier à la limite dimensionnelle qui caractérise leurs entreprises». Et M. Riello de conclure : « C'est à ce sujet que le bon choix pourrait être celui de créer des agrégations d'entreprises afin de partager les compétences et de développer des synergies. Le soutient du « Système Pays » devient donc indispensable et les entrepreneurs réclament des mécanismes capables de promouvoir des investissements adéquats dans la recherche et le développement ainsi que pour l'activité d'internationalisation. »

L'UCIMU annonce une augmentation des commandes de machines outils ital...

12/05/2006

Pour Alberto Tacchella : ?ces résultats soulignent, d'une part, le dynamisme des...

> Lire

EMO MILANO 2003 : le compte à rebours vient de commencer

19/09/2003

Un mois avant son ouverture, plus de 1600 entreprises ont déjà assuré leur parti...

> Lire

A moins de quatre mois du début du salon, près de 1.600 entreprises on...

19/06/2003

Ces entreprises ont réservé une surface d'exposition, de plus de 125.000 mètres ...

> Lire