Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

Une entreprise familiale de renom fait confiance à HAAS

27/10/2016

Il semblerait que les ateliers d’usinage génériques aient toujours le vent en po...

> Lire

Usinage pour vélos haute performance sur CU UMC-750

20/06/2016

Rares sont les Italiens à ne pas s'intéresser aux véhicules à roues, qu'il s'agi...

> Lire

Dürkopp Adler choisit de standardiser le plus possible ses machines au...

30/03/2016

Basée dans les environs de Hanovre, la société Dürkopp Adler AG est un fabricant...

> Lire

Essverk AB, fabricant d'équipements d'excavation sur mesure pour la construction de routes et de tunnels, utilise des centres d'usinage HAAS AUTOMATION

02/10/2008
D'après les suppositions des archéologues, les suédois auraient commencé à miner leurs vastes réserves de cuivre et autres minerais voilà au moins mille ans, à l'époque du haut Moyen-âge. Les métaux servaient alors pour l'essentiel à fabriquer des armes pour les innombrables armées qui parcouraient l'Europe. Les temps ont changé. Il y a longtemps que l'industrie minière a délaissé la Suède dans sa recherche planétaire du moindre coût. Pourtant, une entreprise locale fait de la résistance.

Les stars du roc suédois

Basée à Ludvika, 150 km au nord-ouest de la capitale Stockholm, dans une région qui s'enorgueillissait jadis d'une bonne vingtaine de mines de fer, de cuivre, de plomb et de zinc, la société Essverk AB fabrique des systèmes d'excavation sur mesure destinés aux entreprises de construction de routes et de tunnels.

Jusqu'à la fin des années 1970, Essverk fabriquait de l'équipement minier. Mais, malgré les gisements qui semblaient assurer à cette nation et à son économie une richesse géologique inépuisable, la Suède a fini par être mise sur la touche du marché mondial des matériaux. L'industrie minière s'en est allée chercher ailleurs des coûts plus bas et des roches plus tendres. Pour survivre, Essverk s'est tourné vers le développement d'engins d'excavation. Aujourd'hui, la société conçoit principalement des solutions personnalisées selon les cahiers de charge très spécifiques de ses clients.

Ressources naturelles

Pendant le Pléistocène, les immenses glaciers, qui s'avançaient sur ce que nous appelons aujourd'hui la Scandinavie, érodaient la roche sous-jacente, laissant dans leur sillage des milliers de lacs de surface. Au nord-ouest, le long de la frontière norvégienne, la Suède est bordée par les monts Kölen. À l'est de cette chaîne de montagne, la topographie décline doucement en direction du sud, jusqu'aux basses-terres accidentées du Golfe de Botnie, traversées de rivières glaciales qui vont se jeter en cascades à pic dans des lacs vénérables.

Le pays repose sur une plaque tectonique que les géologues appellent le bouclier baltique, composée de roches parmi les plus vieilles du continent européen et dont l'épaisseur atteint 300 km. Dans les profondeurs gelées de ces structures cristallines et métamorphiques gisent, selon les estimations, 15 % des réserves mondiales d'uranium.

Sous le limon déposé par les couches de glace, le sol est si dur que la construction de routes et de tunnels en Scandinavie exige le plus souvent de vastes travaux d'excavation. Les entreprises de construction de la région préfèrent être propriétaires de leurs véhicules plutôt que les louer. Mais afin de maintenir les coûts au plus bas, elles ont besoin de pièces excavatrices amovibles sur un même véhicule polyvalent.

Multitâche

Essverk AB est surtout connu pour son système Rototilt Multivip, une pièce innovante qui a transformé de nombreuses opérations d'excavation et de chargement. Capable de creuser, de s'incliner et de pivoter dans un même mouvement, ce système permet de convertir un simple excavateur en plateforme polyvalente, grâce à différents accessoires. Le Rototilt Multivip permet de travailler depuis une position statique avec une très grande souplesse, la pièce s'inclinant dans deux directions simultanément. Il n'est donc plus nécessaire de repositionner constamment la machine.

Le Rototilt est très demandé, au point même qu'Essverk a dû récemment repenser et réorganiser sa capacité d'usinage. C'est ce que nous explique Bengt Ericsson, spécialiste des systèmes techniques au sein de l'entreprise :

« Il y a encore quelques années, nous avions nos propres installations d'usinage. Mais la tendance dans l'industrie d'alors était à l'externalisation, qui semblait présenter des avantages en termes de coûts. Nous avons donc suivi le mouvement. Au cours de ces dernières années, cependant, les sous-traitants suédois en usinage sont devenus de plus en plus sollicités et ceci a considérablement allongé les temps d'attente. En conséquence, nous devions nous-même étendre les délais imposés à nos clients, ce qui n'était pas acceptable. »

Afin de relancer l'usinage en interne, Essverk s'est mis en quête d'un centre d'usinage à broche horizontale de grande taille, adapté à la fabrication en petites séries de pièces prismatiques avec de nombreux perçages et fraisages de poches. Le coût, la taille, la fiabilité et l'assistance comptaient parmi les principaux critères d'évaluation des options. C'est donc tout naturellement le centre d'usinage à broche horizontale EC1600CE CNC de Haas Automation qui a emporté la décision.

« La spécification, ainsi que les performances et le prix proposés en faisaient la meilleure offre sur le marché », affirme M. Ericsson. « Il faut aussi ajouter que le temps d'attente était court, alors que d'autres fournisseurs annonçaient des délais de livraison de plusieurs mois. »

Installé fin 2007 par le centre HFO (Haas Factory Outlet) Edströms Maskin, une entreprise avec à son actif plus de 60 ans d'expérience auprès des industriels de la région, le Haas EC1600CE a aussitôt été mis au travail pour usiner les composants Rototilt. La production est en grande partie destinée à un client norvégien, Nanset Standard AS, distributeur d'engins Hitachi Construction Machinery. Les pièces sont conçues par Essverk selon les spécifications de Nanset.

Les pièces Rototilt, usinées sur l'EC1600CE, sont notamment les carters (jusqu'à 150 kg l'unité), les corps inférieurs, les corps supérieurs et tous les composants internes. Au total, ce sont 55 pièces Rototilt qui passent par le nouveau centre d'usinage Haas et mettent à profit la broche à cône 50 de 22 kW et sa vitesse maximale de 6 000 tr/min. Le modèle Rototilt étant proposé en trois tailles, les composants sont généralement fabriqués par série à l'aide de fixations usinées en interne (sur l'EC1600CE également). Chaque fixation présente à l'outil coupant deux, trois ou quatre pièces différentes. La table 1 626 × 914 mm est donc utilisée dans toute sa capacité.

Les temps de cycle varient de cinq minutes pour les pièces les plus petites et les plus simples à deux heures pour les carters les plus grands. Tous les composants sont fabriqués à partir de différents grades d'acier de construction, à des tolérances très étroites ? jusqu'à ±0,01 mm dans certains cas. C'est tout particulièrement le cas pour les pièces avec surfaces de support.

Malgré l'importance de la demande, l'EC1600CE s'en sort haut la main, comme le confirme M. Ericsson : « Depuis l'installation, nous n'avons pas mis une seule pièce au rebut. Avec la commande intuitive, la programmation hors ligne est des plus simples. Nos deux opérateurs sont très contents de la machine. »

Essverk a depuis commandé un tour Haas CNC SL-30, qui est venu prendre place à côté de l'EC1600CE dans l'usine de Ludvika.

« Ces nouvelles machines Haas nous ont aidé à réduire nos délais de réalisation et à remettre la production sur les rails », poursuit M. Ericsson. « Actuellement, l'EC1600CE tourne huit heures par jour. Mais ses journées de travail vont bientôt rallonger, dès que nous aurons terminé d'usiner une gamme de fixations soudées qui devraient réduire les temps de réglage. Nous prévoyons également de travailler comme sous-traitant en usinage pour des entreprises locales. À terme, les machines tourneront 16 heures par jour. »

Fut un temps ou personne n'aurait pu imaginer que la Suède, avec d'aussi vastes réserves souterraines, verrait un jour ses mines fermer. Elles ont pourtant fini par céder la place à des gisements plus accessibles et plus rentables pour les fonderies du marché global. Les entreprises spécialisées dans l'équipement minier ont dû s'adapter pour survivre. Beaucoup n'y sont pas arrivé.

Pourtant, outre l'uranium, les géologues pensent que les tréfonds rocheux du pays abritent aussi les plus grandes réserves mondiales d'or et de diamants. Puisant dans ses propres ressources de talent et d'inventivité, et peut-être plus tenace que les autres, l'un au moins de ces fournisseurs d'équipement sera sur place pour le prochain boom minier en Suède.

Une entreprise familiale de renom fait confiance à HAAS

27/10/2016

Il semblerait que les ateliers d’usinage génériques aient toujours le vent en po...

> Lire

Usinage pour vélos haute performance sur CU UMC-750

20/06/2016

Rares sont les Italiens à ne pas s'intéresser aux véhicules à roues, qu'il s'agi...

> Lire

Dürkopp Adler choisit de standardiser le plus possible ses machines au...

30/03/2016

Basée dans les environs de Hanovre, la société Dürkopp Adler AG est un fabricant...

> Lire