Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

La FAO s’installe dans les 'nuages' (1/3)

04/09/2014
La sophistication des machines-outils associée aux impératifs économiques auxquels sont confrontés les ateliers obligent les éditeurs de logiciels de fabrication assistée par ordinateur (FAO) à adopter des solutions capables d’exploiter le potentiel informationnel quasi infini du web.


Autodesk propose la solution CAM 360 qui exploite la puissance informatique quasi illimitée du cloud, permettant de bénéficier d’outils collaboratifs et d’un stockage mutualisé. (Source : Autodesk)


Utilisés depuis de nombreuses années pour la programmation et la gestion de machines-outils, les logiciels de FAO font peau neuve. Le développement d’outils informatiques de plus en plus puissants et l’arrivé d’Internet permet aux éditeurs d’injecter plus d’intelligence dans leurs outils. Ouverture et intégration sont ainsi les deux voies royales qu’ils adoptent. L’informatique dans les nuages (le cloud), c’est-à-dire les solutions à la demande, investit la FAO. Avantages : la possibilité d’accéder en temps réel aux informations nécessaires pour fabriquer mieux, moins cher et plus vite. Après le lancement il y a deux ans d'une solution PLM (gestion du cycle de vie du produit) dans le cloud, Autodesk récidive avec la FAO (fabrication assistée par ordinateur). L'éditeur américain, qui a repris en février dernier l’éditeur anglais Delcam, propose Autodesk CAM 360. Une solution qui exploite la puissance informatique quasi illimitée du cloud, permettant de bénéficier d’outils collaboratifs et d’un stockage mutualisé. Tout en alliant facilité d’utilisation avec souplesse. Il s’agit d’une solution de programmation CNC multiplate-forme qui dépasse les limitations habituelles des workflows bureautiques classiques. « Un décalage de quelques heures dans le processus de fabrication a un impact négatif sur les délais de livraison », justifie le choix de cette approche, Robert « Buzz » Kross, senior vice president d’Autodesk. L’éditeur américain de CFAO a donc construit le logiciel CAM 360 sur la technologie maison HSM pour améliorer l’efficacité de l’ensemble de la chaîne logistique. Car Autodesk possède plusieurs outils dédiés dans sa panoplie « cloud » : le PLM, mais aussi le Sim 360 pour la simulation et l’analyse, ainsi que le Fusion 360 pour le design. Avec CAM 360 il apporte la pierre finale à cet édifice. A la différence des outils autonomes de FAO, CAM 360 offre une solution intégrée dans le cloud qui permet de tirer parti de la plate-forme Digital Prototyping d’Autodesk. Et notamment les outils de modélisation présents dans Fusion 360.

fao usinage 5 axes simultanes
Delcam, qui a été repris par Autodesk, compte dans sa panoplie une des meilleures solutions UGV (usinage à grande vitesse) et 5 axes simultanés. (Source : Delcam)


Pour usiner vite et sans erreurs

Même démarche pour la société suisse Machining Cloud. Dévoilée à l’EMO 2013, sa plateforme éponyme offre l'accès à des applications, des données, des services et des ressources issues d'une base de données centralisée via le cloud. Une approche qui se traduit en espèces sonnantes et trébuchantes. Elle permet d'après Michael Taesch, chef de projet du Machining Cloud, de réduire de 20 à 30 % le cycle de fabrication. Avec en prime, des avantages multiples. Au-delà des capacités offertes par une bibliothèque documentaire, le Machining Cloud propose les meilleures solutions disponibles pour un processus donné. Les usineurs ont accès à de nombreux outils analytiques pour créer, gérer et optimiser les données de coupe, ainsi que la capacité de commander directement les outils et outillages nécessaires pour réaliser les pièces. Ils peuvent consulter et utiliser des machines-outils virtuelles, les bridages, les assemblages d'outils, et toute une série d'objets relatifs à la coupe. Le Machining Cloud élimine les tâches de consultation et de recherche dans les catalogues papier, ou dans les sites Internet pour trouver et acheter les composants les plus appropriés. L'information fournie est directement connectable aux logiciels de FAO, de simulation/vérification et de gestion d'outils. Les données sont automatiquement formatées pour être utilisables dans les documents d'atelier et les listes d'outils. L'interface du Machining Cloud fonctionne sur Microsoft Windows 7 et 8 ainsi que sur les tablettes Windows ou Android, voir l'iPad...

choix outil de coupe
Le fabricant d’outil de coupe Kennametal a été un des premiers à adopter la plateforme de Machining Cloud qui donne l’accès aux informations de fabrication disponibles sur Internet. (Source : Kennametal)


Le carburier Kennametal propose une application du Machining Cloud. Baptisée NOVO, elle offre en ligne, des conseils qui facilitent le choix d’outils de coupe, un guide de sélection et un configurateur d’outils. L’application est disponible en téléchargement. Récemment, Machining Cloud a annoncé une foule d'accords avec d'autres éditeurs de FAO ou fabricants d'outils de coupe, comme Widia par exemple.

La nouvelle version du logiciel Esprit 2014 de l’éditeur français DP Technology se connecte elle aussi, au Machining Cloud. Ce qui donne accès en continu à des bibliothèques d'outils ou de serrages. Les outils sélectionnés sont directement ajoutés aux opérations et aux bibliothèques locales. Une aide importante car la définition précise des outils de coupe est un processus difficile. Cette étape peut prendre jusqu'à une heure pour une dizaine d’outils, et de nombreuses erreurs de dimensions ou de conditions de coupe sont fréquemment faites durant le transfert. De plus, l'utilisateur doit récupérer et réaliser manuellement les assemblages, un processus qui prend des heures et génère également des risques. Avec la nouvelle version cloud d’Esprit 2014, l'ensemble de ces opérations ne prend que quelques minutes. Et en toute sécurité.

bibliotheque outil usinage serrage
La nouvelle version du logiciel Esprit 2014 de l’éditeur français DP Technology se connecte à la plateforme de Machining Cloud. Ce qui donne accès en continu à des bibliothèques d'outils ou de serrages. (Source : DP Technology)


Les utilisateurs de machines Okuma peuvent eux aussi, se connecter à la plate-forme Machining Cloud. Ils peuvent ainsi accéder aux données numériques concernant leurs machines disponibles sur Internet et sélectionner les outils de coupe adaptés. Il suffit ensuite d’incorporer ces informations dans les logiciels utilisés dans l’atelier (FAO, simulation, gestion, etc.).

Il ne se passe pas une semaine sans qu'un acteur du secteur ne signale un partenariat avec la société allemande Machining Cloud : dernier en date, WinTool un éditeur de logiciels de gestion d'outils de coupe.

Un des principaux acteurs du marché de la FAO, Missler Software participe lui, au projet européen CloudFlow. Objectif : améliorer l’accessibilité des petites et moyennes entreprises aux logiciels les plus avancés de conception/fabrication. Le logiciel idoine n’est plus installé sur les ordinateurs des ingénieurs chez les utilisateurs, mais directement utilisable via la plateforme cloud.

Accès aux autres parties de l'article :
La FAO s’installe dans les 'nuages' (2/3)
La FAO s’installe dans les 'nuages' (3/3)
Mirel SCHERER
Mirel SCHERER
Depuis plus de trente ans, à l’affut de nouvelles solutions pour vous permettre d’améliorer vos technologies de production.