Annonces : Bystronic - Pro-Dis - Toolox

La FAO s’installe dans les 'nuages' (3/3)

04/09/2014
Depuis sa naissance en 1984, l’éditeur français de FAO a toujours développé une solution complète, capable de concevoir, fabriquer et gérer la production. « TopSolid est une des rares solutions disponible sur le marché dont les capacités de modélisation (CAO) sont au cœur de la solution FAO, », explique Christian Arber, pdg de Missler Software et père de TopSolid avec son complice de toujours, Jean Luc Rolland. « Même si la plupart de nos clients FAO ignorent ce fait. »  Un atout important, parce que ce que l’on va fabriquer est en général un peu différent de ce qui a été conçu, à cause des problèmes de tolérance, de la déformation des matières. « Et c’est dans le « un peu » que tout se joue : modifier, même un peu, réclame de disposer des fonctions CAO très évoluées », constate le spécialiste.


La nouvelle version de TopSolid’Cam, la solution de FAO de Missler Software qui sera disponible cette année, intégrera le logiciel de simulation d’usinage NCSimul de Spring Technologies. (Source : Missler Software)


« Lorsque nous avons réécrit notre nouvelle génération TopSolid 7, nous n’avons pu démarrer le développement du FAO qu’en disposant déjà de toutes les fonctions CAO de conception. » L’utilisateur peut utiliser TopSolid de façon associative, pour concevoir la géométrie ou générer un parcours d’outil. Les modifications de dernière minute sur la pièce sont répercutées automatiquement sur le parcours. On peut même piloter la géométrie de conception par le parcours d’outil. Sans quitter l’environnement de conception, l’utilisateur peut placer la pièce sur une machine, dans un bridage ou même concevoir un montage d’usinage, puis simuler l’usinage avec la détection des collisions. Il travaille directement sur le modèle 3D, et si le modèle change, le parcours d’outil suivra la modification de la géométrie. Cependant, dans la pratique les ateliers achètent le plus souvent des logiciels distincts de CAO et FAO. « Beaucoup de nos clients travaillent avec un autre logiciel de conception que TopSolid (les sous-traitants doivent souvent travailler avec l’outil de conception imposé par le donneur d’ordre), remarque Christian Arber. Dans ce cas, nous nous préoccupons bien sûr de rendre la transition la plus transparente et fluide possible. » TopSolid 7 dispose des fonctions de réparation et édition directe d’un modèle (FreeShape) ce qui permet de passer rapidement d’une pièce récupérée en côtes moyennes à celle aux bonnes côtes de fabrication. Les contraintes de fabrication sont donc prises en compte tout au long du processus de développement d’une pièce, d’un outillage ou d’un montage d’usinage. Ces contraintes se propagent de manière associative jusqu’au parcours d’outil et de la fabrication même de la pièce. « Cela dit, les utilisateurs doivent savoir que lorsque deux ou plusieurs logiciels sont impliqués dans une chaîne numérique, cela multiplie les possibilités d’erreurs », avertit l’expert. Incompatibilités des géométries, des tolérances numériques associées aux géométries, conduisent souvent à des difficultés importantes et difficiles à résoudre par des non spécialistes. Sans parler des changements de versions, qui peuvent remettre en cause la compatibilité des solutions et mettent en jeu des interlocuteurs différents qui se renverront la balle. « Si vous pouvez faire simple, faites simple et sans fonction de transfert », conseille Christian Arber. A bon entendeur, salut…

cao topsolid
Missler Software est un des pionniers de l’intégration CAO-FAO. La solution CAO TopSolid’Design est adaptée à la FAO et sa version 7.8 offre des gains de productivité estimés à plus de 30%. (Source : Missler Software)


Accès aux autres parties de l'article :
La FAO s’installe dans les 'nuages' (1/3)
La FAO s’installe dans les 'nuages' (2/3)
Mirel SCHERER
Mirel SCHERER
Depuis plus de trente ans, à l’affut de nouvelles solutions pour vous permettre d’améliorer vos technologies de production.